LA CONDITION FEMININE AU MOYEN AGE

Elles aussi font partie du Moyen-Age…

Les femmes des vikings avaient un rôle social très importants. Lors des expéditions commerciales et guerrières des hommes du Nord qui terrorisèrent toute l’Europe, la femme se voyait investie de toutes les charges et de tous les pouvoirs en l’absence de son valeureux guerrier de mari.

Au cours d’une cérémonie symbolique, elle recevait les clés de la maison des mains de son époux, lequel lui faisait entièrement confiance dans le soin et le déroulement des opérations domestiques qu’il lui confiait : cuisine, nettoyage, éducation des enfants, travaux de filage, tissage, entretien des terres et jardins. La femme viking ne comptait pas ses heures. Elle jouissait d’une véritable liberté, voire d’une totale indépendance. Si elle était issue d’une famille aisée, elle avait le droit de posséder des terres. Elle apprenait à ses enfants les récits et poèmes héroïques ou les sagas. Comme peu d’entres elles savaient lire ou écrire, c’est par la tradition orale qu’elles transmettaient ces histoires et cette connaissance ancestrale.

Elle défendait le domaine, faisait du commerce sur les marché.

La reine de Deniers et le professionnel

La reine de Deniers a du pouvoir et une capacité de travail importante. Elle mène à bien toutes ces tâches, même les plus dures.

Elle devient riche par son travail. Elle peut refuser une association ou un mariage, si elle en découvre un intérêt ou manoeuvre qui restreint son champ d’action. Prudente, elle n’en est pas moins instinctive.

Ses aptitudes professionnelles…

  • bonne maîtresse de maison
  • assistante commerciale
  • comptable
  • activité dans des secteurs économiques tels que les produits de beauté ou de luxe (la parfumerie, les bijoux, l’esthétique en général)
  • commerçante
  • avocate
  • chef d’entreprise
  • responsable de secteur
  • cadre supérieur

LA REINE DE DENIERS

Dans la vie quotidienne…

La reine de Deniers est une femme mariée en général, sans âge défini, elle peut-être une femme récemment mariée ou femme adulte.

C’est une femme ambitieuse, une femme d’argent ou très intéressée par l’argent, pour le plaisir ou les possibilités qu’il offre, c’est une femme de tête qui réfléchit.

La femme de Deniers est une grosse mangeuse : ces problèmes de santé trouvent leur origine dans une alimentation excessive ou déséquilibrée. Au régime, succède la composition de plats succulents, riches en sauce et en calories.

Mal entourée dans un tirage, la reine de Deniers peut représenter une commère qui est jalouse, très possessive, aux critiques dures et désobligeantes. Elle peut représenter une femme hésitante, dangereuse et malveillante. Elle est instable psychiquement, timide et craintive à l’excès.

LA REINE DE COUPE ET LE PROFESSIONNEL

Elle s’adapte bien à la société dont elle profite sans extravagance. C’est une femme qui refuse la banalité et qui s’empresse toujours d’y remédier. Lorsqu’elle se sent atteinte par la vulgarité, elle écarte de sa route ceux qui voudraient l’y conduire et abuser de son élégance ou de sa gentillesse.

Elle consent souvent à de grands sacrifices pour le bien-être d’autrui et le fait sans arrière-pensées. Sage et intelligente, sa vie se déroule pour elle, selon un scénario établi à l’avance ou depuis longtemps et la force des sentiments qui garantit sa carrière.

C’est une femme maîtresse d’elle-même. Si elle échoue, elle peut devenir quelconque, instable, désabusée, soumise, malhonnête, corruptrice ou corrompue. Son métabolisme peut se dérégler.

SES APTITUDES PROFESSIONNELLES

  • mère de famille
  • puéricultrice
  • dame de compagnie
  • nurse
  • animatrice
  • bénévole dans les organismes de secours

L'AMOUR ET LA REINE DE COUPE

C’est une parfaite éducatrice. Elle représente en ce sens, le plus souvent, la mère. C’est encore la maîtresse ou la fiancée. Elle fait tout pour sauvegarder sa tranquillité dans son foyer comme dans son entourage. C’est l’épouse qui réconforte, qui appuie les idées, les efforts, les projets de son mari.

Elle peut devenir une incorrigible rêveuse, quand elle est très amoureuse ou dominée par des sentiments passionnels. Ces sentiments maternels sont très développés et révèlent qu’elle sera parfaitement capable d’élever et de protéger ses enfants. Elle saura les intéresser à la vie, au monde et les rendra heureux.

LA REINE DE COUPE

DANS LA VIE QUOTIDIENNE…

La reine de Coupe représente une séduisante et élégante personne. C’est une femme dans la force de l’âge mais qui n’est pas forcément jeune. Elle est très mature.

D’une sagesse et d’une intuition assez performantes, elle conduit son existence selon des principes simples mais très efficaces.

LES VETEMENTS FEMININS AU MOYEN AGE

Le vêtement de la reine, toujours ample, nous apparaît beaucoup plus chaud et seyant que les vêtements plus étriqués des valets ou des cavaliers.

Les vêtements féminins étaient au Moyen-Age très longs et couvraient tout le corps. De la plus simple et légère roble jusqu’au manteau très apprécié à cette époque, la longueur (qui coïncidait avec la rigueur) était de mise.

La femme cachait sous la longueur d’un vêtement sa virginité ou la pudeur, La femme dite de « qualité » au Moyen-âge était tout particulièrement appréciée, estimée et respectée. Elle se rendait ainsi plus désirable et parallèlement moins accessible.

On utilisait la toile, le chanvre, la laine ou la soie pour confectionner les habits selon les catégories sociales.

LA COUR D'AMOUR

La « cour d’amour » qui prenait, la plupart du temps, l’allure d’un jeu, conviendrait assez bien à un symbole de justice amoureuse, de mérites reconnus ou contestés par la dame (la reine, l’héroïne de roman), qui engageait son « prince charmant » ou son amoureux en lui faisant subir toutes les épreuves d’amour, c’est-à-dire celles de l’attente, du silence, de l’engagement, mais aussi de la vertu et de la foi d’un amour déclaré.

ELEMENTS ET ARCANES MINEURS

En mettant en relation les éléments et les quatres séries d’arcanes mineurs, on ne pouvait qu’être frappé par les analogies existant entre l’Air et les Epées, la Terre et les Deniers, le Feu et les Bâtons, l’Eau et les Coupes, classifications qui n’est pas sans rappeler les quatre types de connaissances mentionnées par Carl Jung :

  • La connaissances intellectuelle (Air/Epées)
  • La sensorielle (Terre/Deniers)
  • L’intuitive (Feu/Bâtons)
  • L’affective (Eau/Coupes)

Epées/Air : je pense Bâtons/Feu : je veux

Deniers/Terre : je possède Coupes/Eau : je ressens

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :