OÙ POURRIEZ-VOUS LE (LA) RENCONTRER ?

Si vous avez tiré la carte n°1 : LE BATELEUR

En allant dans une école, Un centre d’apprentissage

si vous avez tiré la carte n°2 : LA PAPESSE

Dans une bibliothèque ou une salle d’étude, dans une salle d’attente, dans une école.

Si vous avez tiré la carte n°3 : L’IMPERATRICE

Dans un bureau de poste, un bureau de secrétariat, un poste d’accueil.

Si vous avez tiré la carte n°4 : L’EMPEREUR

Dans le cadre du travail, d’une négociation, d’une affaire, avec un collègue ou un patron.

Si vous avez tiré la carte n°5 : LE PAPE

Lors d’un stage, d’une formation, d’une conférence. Dans une église ou lors d’un mariage

Si vous avez tiré la carte n°6 : L’AMOUREUX

Lors d’une promenade avec une amie, une réunion entre trois personnes ou l’ami d’une amie

Si vous avez tiré la carte n°7 : LE CHARIOT

Lors d’un déplacement, dans un garage.

Si vous avez tiré la carte n°8 : LA JUSTICE

Dans un milieu administratif, un tribunal.

Si vous avez tiré la carte n°9 : L’HERMITE

Lors d’un endroit calme et en retrait, dans les archives, dans une maison de retraite.

Si vous avez tiré la carte n°10 : LA ROUE DE FORTUNE

Dans une foire, un bureau de tabac, un jeux de loto ou un casino.

Si vous avez tiré la carte n°11 : LA FORCE

Dans un zoo ou chez le vétérinaire, dans un gymnase ou un stade.

Si vous avez tiré la carte n°12 : LE PENDU

Chez un horloger ou un herboriste, une pharmacie.

Si vous avez tiré la carte n°13 : LA LAME SANS NOM

A la campagne ou a la ferme, dans un centre de radiologie.

Si vous avez tiré la carte n°14 : TEMPERANCE

Dans un centre de loisirs pendant les vacances.

Si vous avez tiré la carte n°15 : LE DIABLE

Dans une boite de nuit ou en soirée entre amis.

Si vous avez tiré la carte n°16 : LA MAISON DIEU

Dans un immeuble ou hospitalier.

Si vous avez tiré la carte n°17 : L’ETOILE

Dans le milieu de l’esthétique, la mode et les arts.

Si vous avez tiré la carte n°18 : LA LUNE

Dans un foyer d’hébergement ou un pensionnat.

Si vous avez tiré la carte n°19 : LE SOLEIL

Au bord de la mer, sur la plage.

Si vous avez tiré la carte n°20 : LE JUGEMENT

Sur un site de rencontre, Internet.

Si vous avez tiré la carte n°21 : LE MONDE

Dans une agence de voyage, à l’étranger.

Si vous avez tiré la carte sans nombre : LE MAT

En excursion, en pélérinage


LE ROI DE COUPE

Dans la vie quotidienne…

Il s’agit en général d’un homme blond en qui vous pouvez avoir confiance et qui est à vos côtés pour tous les bons et mauvais moment de la vie. Il est respectueux des traditions et valeurs morales. Il pense énormément car sa valeur véritable est dans son cœur.

Si l’arcane se retrouve dans un tirage ou il est mal entouré, cet homme se révèle un autre personnage qui s’apparente au goujat, rusé, malhonnête et privé de scrupules.

LE ROI DE BATON ET LE PROFESSIONNEL

Le roi de bâton est un indépendant et l’affirme à chaque fois qu’il en a besoin.

La vie professionnelle est marquée par des succès soudain ou une mutation attendue, l’entreprise est bien gérée.

Mal accompagné : c’est le mauvais sort. Homme complètement différent et à l’opposé de celui décrit auparavant, obstacle et infidélité.

Ses aptitudes professionnelles…

  • Chef ou directeur d’entreprise (quel que soit le secteur)
  • Juge
  • Grand personnage de l’Etat (ministre, conseiller, diplomate, etc…)
  • Scientifique
  • Homme de la terre (agriculteur, géologue)
  • Homme du feu (métallurgiste)
  • Représente aussi les grands sportifs célèbres.

LE ROI DE BATON

Dans la vie quotidienne…

Le roi de bâton est un homme dont l’âge est compris entre trente et cinquante.

Un personnage bon et loyal. Paternel mais assez sévère. Il est en général marié, père de famille ou alors un proche familial.

Il est mûre et honnête, toujours disponible pour son prochain.

LES ROIS

Les rois des arcanes majeurs représentent chacun un des aspects de l’arcane majeur IV l’Empereur, symbole d’ordre et d’autorité. Les rois mineurs se caractérisent par leur empire sur eux-même, leur force, leur bonté et leur gouvernement.

Dans un tirage le Roi peut représenter le consultant ou une personne de votre connaissance (pour une femme, son compagnon, comme pour les Reine).

Si vous n’arrivez pas à l’identifier, il reflète peut-être la façon dont vous appréhendez une situation et les motivations qui vous animent en la circonstance.

LA LOI SALIQUE

À l’époque franque, les Francs Saliens, comme beaucoup d’autres peuples barbares, ont un code de procédure judiciaire et un code pénal, nommée la loi salique.


Cette loi excluait les femmes de la succession tant qu’il restait des héritiers mâles et cette pratique fut étendue à la succession de la couronne de France.

Chaque fois, des assemblées de nobles, d’ecclésiastiques, de bourgeois et d’universitaires soutiennent le roi adulte contre de jeunes filles, puis le Français contre l’étranger, ce qui est l’origine officielle de la guerre de Cent Ans.

Lorsque s’éteint la dynastie des Valois en 1589, Philippe II d’Espagne essaie d’imposer la fille qu’il a eue d’Élisabeth de France, fille de Henri II, contre le roi Henri IV. Mais l’arrêt du parlement de Paris de 1593 déclare nuls les traités conclus par cette princesse étrangère.

« comme faits au préjudice de la loi salique et autres lois fondamentales du royaume ». C’est fonder en droit l’exclusion des princes étrangers, c’est aussi la première fois qu’est mentionnée la loi salique à propos de la succession au trône.

sources : Clovis et les Mérovingiens de Georges Bordonove



ATTRIBUTS ROYAUX 2

Le trône royal

le trône et le piédestal, ont fonction universelle de support de la gloire ou de la manifestation de la grandeur humaine et divine. Il symbolise l’équilibre final du cosmos, la réduction de l’univers et se trouve orné de toute une décoration qui évoque les éléments du cosmos. Il repose parfois sur des figures ou sur quatre colonnes, rappelant les quatre points cardinaux. S’y asseoir sans droit, c’est s’attribuer la toute-puissance : le crime de lèse-majesté, voire de lèse-divinité. Le trône symbolise le droit divin des souverains et aussi la personne qui exerce le pouvoir : une décision du trône ; il atteste la présence continue de l’autorité et son origine divine.

source : dictionnaire des symboles édition SEGHERS

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :